Le glaucome

Le glaucome est une maladie de l’œil qui se caractérise par une atteinte dégénérative et progressive du nerf optique. Cette pathologie entraine une diminution irrémédiable du champ de vision. Le champ visuel se réduit tout d’abord en périphérie puis à un stade plus avancé la partie centrale est également touchée.

C’est une maladie considérée comme grave, pouvant aller jusqu’à la cécité, sans traitement et ni suivi adéquat. D’où l’intérêt d’un dépistage précoce.

GLAUCOME

Quelle est l’origine du glaucome ?

Le facteur principal est une augmentation de la pression intraoculaire. Celle-ci entraîne une destruction des fibres du nerf optique qui envoie les informations visuelles au cerveau.

Une pression intraoculaire habituelle chez l’adulte se situe entre 10 et 20 mm de mercure (Hg). La pression oculaire est mesurée à chaque visite chez l’ophtalmologue à l’aide de tonomètres automatisés à jet d’air.

Quels sont les symptômes ?

Le glaucome est asymptomatique. Il est donc essentiel de le dépister (en l’absence de tout symptôme visuel), car pris en charge suffisamment tôt, il n’entraîne pas de handicap visuel.

Il entraîne une dégradation lente et progressive du champ visuel, au point que les patients s’en aperçoivent rarement à un stade précoce. C’est seulement à un stade plus avancé que le patient se rend compte d’une altération de la vue.

C’est la raison pour laquelle un suivi oculaire régulier est primordial à partir de 40, 45 ans.

Le facteur principal de risque est l’hérédité. Il est avéré que certains médicaments peuvent également augmenter le risque (entre autres les corticostéroïdes).

Champ visuel normal

Champ visuel altéré

Glaucome avancé

Comment dépister un glaucome ?

Il est recommandé à tous de consulter un ophtalmologiste tous les deux ans à partir de 40, 45 ans, voire avant en cas de risque accru de glaucome.

Le dépistage se fait par la prise de la pression intraoculaire. Puis par un examen le fond de l’œil (évaluation de l’état du nerf optique) et sur l’examen OCT afin d’évaluer son état d’avancement.

Ce dépistage est d’autant plus important chez les personnes qui ont des antécédents familiaux.

Altération du champ visuel dans le glaucome chronique à angle ouvert.

Altération du champ visuel
dans le glaucome chronique à angle ouvert

Comment traiter un glaucome ?

Le traitement le plus courant est l’installation de collyres, afin de faire baisser la tension oculaire. Ces collyres ne permettront pas de récupérer la vision perdue, mais empêche une détérioration supplémentaire du nerf optique et surtout stabilisera la maladie.

Ce traitement devra être suivi quotidiennement et à vie.

Si cela s’avère inefficace, une opération par laser est possible ou par chirurgie conventionnelle.

  • Les traitements par laser: ils diminuent la pression intraoculaire en facilitant l’évacuation ou en diminuant la production de l’humeur aqueuse.
  • La chirurgie: un petit trou dans l’iris est réalisé afin de faciliter le drainage de l’humeur aqueuse.

Quel suivi médical ?

L’ophtalmologue décidera en fonction de l’avancement du glaucome et des résultats obtenus par les traitements prescrits du rythme des consultations.

Un glaucome peut se traiter mais n’est pas guérissable.
Tout traitement mis en place est un traitement curatif, l’acuité visuelle perdue ne peut être retrouvée.
L’objectif de tout traitement est donc de prévenir ou de ralentir les dommages liés par le glaucome.

Les traitements du glaucome