Les conjonctivites

Les conjonctivites

La conjonctivite  est une inflammation de la membrane transparente qui recouvre le « blanc » de l’œil (sclère) et l’intérieur des paupières.

C’estune maladie bénigne et très fréquente.

Quelles sont les causes ?

La conjonctivite peut être d’origine bactérienne, virale,  allergique ou de contact.

conjonctivite

Conjonctivite virale

C’est l’origine de conjonctivite la plus fréquente avec 95 % des cas.

Différents virus peuvent toucher cette membrane. En fonction du virus, l’atteinte oculaire aura une sévérité et des symptômes différents. La conjonctive virale est contagieuse pour soi-même et pour les autres.

Malgré tout, les conjonctivites virales restent des pathologies largement bénignes et sans gravité.

Conjonctivite bactérienne

L’infection de la conjonctive par une bactérie, tout comme la conjonctivite viraleest contagieuse. La conjonctivite bactérienne se traduit souvent par la présence de pus jaunâtre/vert au coin de l’œil.

Conjonctivite allergique

La conjonctive allergique est une réaction aux allergènes l’inflammation. Elle est très souvent associée à la rhinite allergique.

Conjonctivite de contact

La conjonctivite irritative ou de contact est le plus souvent due au port de lentilles de contact. Cette conjonctivite n’est absolument contagieuse, elle résulte d’une agression mécanique ou d’une substance irritante.

Quels sont les symptômes ?

La conjonctivite touche un seul œil ou les deux yeux. Une extension au deuxième œil est possible au bout de quelques jours.

Les signes évocateurs de conjonctivites sont :

  • L’œil rouge : c’est le premier signe recherché par le médecin et un des plus importants. Cela peut  concerner à la fois le blanc de l’œil, mais aussi l’intérieur des paupières.
  • Une sensation de corps étranger dans l’œil décrite comme « des grains de sable ».
  • Des écoulements clairs ou purulents.
  • Une démangeaison d’intensité variable.
  • Un larmoiement.
  • Un gonflement des paupières qui correspond à un œdème palpébral.

Il n’y pas de baisse de l’acuité visuelle, ni de perte de la vision dans la conjonctivite.

Quand faut-il consulter ?

Dès l’apparition des premiers symptômes.

La consultation devra être plus urgente en cas de signes d’aggravations ou de sévérités comme :

  • Une photophobie intense.
  • Des troubles affectant la vision.
  • La présence d’une autre maladie ophtalmique, de diabète.
  • Les enfants de moins de deux ans.

Quel est le traitement de la conjonctivite ?

  • La conjonctivite en soi est bénigne et ne nécessite pas de traitement d’urgence.
  • Le traitement sera adapté en fonction de l’agent causal et pourra être traitée par des pommades, collyres ou antihistaminiques.

Quelques conseils

  • Ne pas se frotter les yeux : car cela participe à la propagation de la conjonctivite, aux tierces personnes ainsi qu’à l’œil non malade.
  • Ne pas maquiller les yeux. Et ne pas réutiliser le maquillage contaminé (crayon, mascara…).
  • Se laver les mains avant application de tout traitement et après application.
  • En cas de port de lentilles, les retirer jusqu’à guérison complète. Utiliser une nouvelle paire après une conjonctivite infectieuse sous peine de recontamination.
  • Utiliser une compresse avec de l’eau tiède pour se décoller les paupières en cas de sécrétions purulentes.