L’uvéite

L’uvéite est une inflammation d’une partie ou de la totalité de l’uvée, située au centre de l’œil.

L’uvée est constituée de l’iris (situé en avant de l’œil), du vitré (situé sur les structures intermédiaires de l’œil) et de la choroïde et rétine (situés en arrière de l’œil).

Cette maladie bien que peu fréquente peut s’avérer grave (jusqu’à la cécité) en l’absence d’un diagnostic précoce et d’une prise en charge adéquate.

On distingue des uvéites aiguës qui dure de quelques semaines à plusieurs mois avant de guérir, des uvéites chroniques dont les symptômes s’étendent sur plusieurs années, et parfois même ne guérissent jamais totalement.

Quels sont les symptômes de l’uvéite ?

Les symptômes dépendent du type d’uvéite :

  • L’Uvéite antérieure, aussi appelée Iritis : douleurs, rougeurs, troubles visuels, photophobie.
  • L’Uvéite intermédiaire, Planite ou uvéite périphérique : absence de douleurs, apparition de corps flottants, baisse de vision. Cette uvéite est progressive.
  • L’Uvéite postérieure, Choroïdite : Baisse d’acuité visuelle, apparition de corps flottants. Cette uvéite évolue par poussées.
  • L’Uvéite diffuse ou Panuvéite : L’ensemble des signes décrits peut être présent.

Ces symptômes peuvent varier d’un individu à l’autre et ne pas être présents en même temps. Certaines personnes, et notamment les enfants et les jeunes adultes, ne présentent aucun symptôme.

Quelles sont les causes ?

Les uvéites peuvent être d’origine infectieuse, liées à une maladie auto-immune ou liée à une blessure.

Quels sont les traitements ?

Le traitement d’une uvéite dépend de son type et de sa gravité.

L’objectif de l’ophtalmologue est de supprimer l’inflammation, soulager la douleur et éviter d’autres lésions.

Habituellement 4 types de médicaments sont utilisés :

  • Cycloplégiques ou collyres mydriatiques
  • Corticostéroïdes
  • Immunosuppresseurs
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)